L’ÎLE MAURICE

La Géographie :

L’Ile Maurice était jadis un volcan qui faisait partie d’une chaine s’étendant de la Réunion au sud (ou se trouve toujours un volcan actif), aux Seychelles dans le Nord. Au cours de plusieurs millions d’années, l’érosion sculpta l’ancien volcan, le laissant de nos jours avec une forme escarpée aux sommets déchiquetés.

L’Ile Maurice a la forme d’une poire et couvre 1865 kilomètres carrés et ne fait que 62 kilomètres de long sur 48 de large. Elle est située à 20 degrés au-dessous de l’équateur, à l’extrême sud de la bande des tropiques.

Une barrière de corail presque ininterrompue entoure l’Ile, la seule ouverture d’importance étant dans le sud, une brèche s’étendant entre Souillac et au Nord de Le Souffleur, ou quelques unes des principales rivières de l’île se jettent dans la mer.

Le Climat :

Maurice possède un climat tropical maritime qui ne connaît pratiquement que deux saisons : l’été et l’hiver.
Durant les mois d’été de novembre à Avril les températures peuvent atteindre 35 degrés et de brèves averses torrentielles rafraichissent l’Ile.
De mai à octobre «  l’hiver mauricien « les températures sont plus confortables avec 25 degrés de moyenne.
Heureusement bien qu’annuellement l’océan Indien produit de nombreux cyclones, ceux-ci passent souvent au large de l’Ile. De temps à autres elle est fouettée par les pluies torrentielles et les vents violents apportés par les cyclones qui passent à peu de distance.
Bien souvent cela permet de rafraichir quelque peu l’atmosphère, après de nombreuses journées chaudes et humides.

La végétation indigène :

Autrefois Maurice était recouverte de denses forêts et d’une végétation tropicale luxuriante. Les arbres de ces forêts étant droits et élevés, ils étaient très recherchés par les colons qui les exportaient vers l’Europe. Là ils étaient utilisés dans la construction navale, pour les bâtiments et la fabrication de meubles. Les français, après leur arrivée en 1715, continuèrent à défricher les forêts et la brousse afin de pouvoir planter de vastes champs de canne à sucre.
L’Ile foisonne de fleurs aux couleurs éclatantes. On y trouve quantité de bougainvilliers à la robe multicolore, des fleurs jaunes d’alamanda, les flammes rouges des frangipaniers, les hibiscus, strelitzia, anthurium, orchidées et poinsettias.